info@protecmi.com

Chutes en hauteur et CNESST

PARTAGER/SHARE

Les mesures de sécurité de la CNESST pour prévenir les chutes en hauteur avec échelle sont à respecter aussitôt qu’un travailleur monte à plus de trois mètres. Les chutes en hauteur dans le domaine de la construction au Québec causent environ 4000 lésions professionnelles par année. Et en 2022, parmi les dossiers acceptés à la CNESST, il y a eu une hausse de 61% des accidents de travail et une hausse de 15% des décès! De quoi prendre les risques de chute en hauteur très au sérieux!

chutes en hauteurRisques de chutes en hauteur avec échelle

Dans le milieu de la construction, les travailleurs qui montent dans les échelles pour faire des travaux sont exposés à des chutes en hauteur et à des blessures. Les chutes de plus de 3 mètres peuvent entraîner des foulures, des entorses, des fractures de membres ou de la colonne vertébrale, des lésions internes ou externes, ainsi que des traumatismes crâniens. Les pires chutes peuvent provoquer la paralysie ou même la mort.

Obligations de l’employeur et de l’employé

Sur les chantiers de construction, les échelles peuvent servir à mener à des toits ou à faire des travaux de rénovation sur les murs, les gouttières, les fenêtres ou autres. Elles peuvent aussi servir à effectuer des travaux d’électricité, de plomberie, de ventilation ou de peinture. 

Que l’échelle soit utilisée pour accéder à une surface en hauteur ou en tant que poste de travail temporaire (même pour moins d’une heure), la CNESST indique que l’employeur et l’employé doivent appliquer les mesures de sécurité requises pour prévenir les chutes en hauteur de plus de 3 mètres. C’est une responsabilité conjointe et, en cas de manquement, la CNESST est en droit de faire cesser les travaux et de poursuivre les fautifs.

Prévention des chutes en hauteur 

Afin d’assurer la sécurité sur les chantiers, la CNESST impose les mesures de sécurité suivantes lors de l’utilisation d’échelles.

Quand l’échelle est utilisée pour accéder à une surface ou à un équipement qui se trouve en hauteur, elle doit être appuyée sur une base solide (c’est-à-dire sur une surface stable, ferme et au niveau). La base de l’échelle doit être maintenue fermement à l’aide d’entretoises ou être attachée à une structure ou à un piquet planté dans le sol. Les pieds de l’échelle doivent être antidérapants. 

L’échelle doit aussi dépasser le point d’appui du haut d’au moins 35 pouces, et elle doit être “attachée solidement” (avec un stabilisateur d’échelle ou un autre procédé) pour empêcher celle-ci de bouger. Les pieds et le haut de l’échelle doivent donc être bloqués afin d’éviter tout mouvement, puisque le fait de bloquer uniquement les pieds n’empêchera pas le haut de l’échelle de glisser à droite ou à gauche. 

Le travailleur doit appuyer le haut de l’échelle contre une surface assez solide pour résister à son poids. Il ne faut jamais appuyer le haut de l’échelle sur une gouttière, sur une vitre ou sur toute autre surface qui pourrait se déplacer, casser ou se briser. Utiliser un stabilisateur d’échelle en aluminium permet d’immobiliser solidement l’échelle et de laisser un espace de quelques pouces entre cette dernière et le mur (ou le rebord de toit). Cela donne également une liberté de mouvement aux travailleurs et prévient le bris des gouttières ou des rebords de toits. 

chutes en hauteur

Lorsque l’échelle est appuyée sur une surface lisse comme un mur, elle doit être tenue en place par une prise murale ou un stabilisateur d’échelle en aluminium conçu à cette fin. Le stabilisateur d’échelle est installé au dos de l’échelle (dans le haut) pour tenir celle-ci fermement. 

Quand le travailleur utilise l’échelle en tant que poste de travail et qu’il est à plus de 3 mètres du sol, il faut que celui-ci s’attache avec un harnais. Il doit aussi installer l’échelle sur une base stable et se tenir au milieu des montants, toujours à la verticale. Il doit aussi surveiller la zone qui entoure l’échelle ou placer une barrière de sécurité tout autour. Il peut aussi demander à un collègue de tenir la base de l’échelle et de surveiller la zone qui l’entoure.

Le travailleur ne doit pas se tenir plus haut que le niveau indiqué sur la mise en garde de l’échelle, et il ne doit pas monter sur les 4 barreaux du haut ou plus que 34 pouces sous le sommet de l’échelle (que cette dernière soit simple ou coulissante).

chutes en hauteur

Lorsque les travailleurs montent sur un toit à l’aide d’une échelle, l’employeur doit faire installer des garde-corps pour éliminer tout risque de chute en hauteur, ou utiliser un autre moyen pour assurer une sécurité du même ordre. Si cela n’est pas possible, les travailleurs doivent utiliser un harnais attaché à un point d’ancrage.   

En matière de protection antichute lors de travaux en hauteur sur les chantiers, il faut se référer au Code de sécurité pour les travaux de construction (RLRQ, chapitre S-2.1, r. 4) ainsi qu’au Règlement sur la santé et la sécurité au travail (RLRQ, chapitre S-2.1, r. 13).

Stabilisateur d’échelle conçu pour les chantiers

Le stabilisateur d’échelle professionnel PROTECMI a été spécifiquement conçu pour tenir les échelles immobiles et sécuritaires sur les chantiers. Il a d’ailleurs remporté le Grand prix Innovation de la CNESST en 2020. 

Ce stabilisateur d’échelle en aluminium est très polyvalent: il est ajustable en fonction du type de toits ou en fonction du mur sur lequel l’échelle est installée. 

chutes en hauteur

Commandez votre stabilisateur d’échelle! 

Pour commander votre stabilisateur d’échelle en aluminium pour augmenter la sécurité sur vos chantiers, rendez-vous dans la section Acheter du site Internet de PROTECMI. 

Votre stabilisateur d’échelle vous sera livré en 72 heures maximum (à votre domicile ou à vos bureaux d’entreprise, et ce, partout au Québec).

Pour une livraison ailleurs au Canada, veuillez nous contacter au 450-753-1010 pour procéder à l’achat.